Comment vivre un diabète gestationnel ?

Comment vivre un diabète gestationnel ?

Au cours de la grossesse, de nombreux changements peuvent survenir. Vous pouvez par exemple être touchée par ce qu’on appelle le diabète gestationnel ou le diabète de grossesse. C’est une maladie qui se manifeste après les 24 semaines de grossesse. Elle touche environ une femme sur 10. Grâce à cet article, découvrez comment vivre un diabète gestationnel.

Les gestes à adopter durant la grossesse

Si vous présentez un diabète gestationnel, retrouvez ci-après les bons gestes à adopter.

Réaliser l’autosurveillance glycémique

Pour surmonter un diabète gestationnel, la femme enceinte peut réaliser une autosurveillance glycémique. Cela consiste à vérifier 4 à 6 fois par jour le taux de glycémie. Pour le taux de glycémie à jeun, il doit être inférieur à 0,95 g/L. En ce qui concerne le taux de glycémie après le repas, il ne doit pas excéder 1,20 g/L. Cependant, ce n’est pas une raison pour vous priver de nourriture.

Veillez à noter toutes les données sur un carnet afin de les partager avec votre médecin. Celui-ci déterminera si vous avez besoin ou non de traitement par insuline.

Pratiquer une activité physique

Dans le cadre d’un diabète gestationnel, les femmes enceintes doivent pratiquer un peu de sport. Choisissez une activité qui convient à votre état, à l’exemple de la marche à pied.

Choisir une alimentation à faible indice glycémique

Afin de limiter le diabète gestationnel, privilégiez des aliments à faible indice glycémique. Pour connaître le taux glycémique d’un aliment, référez-vous à la note qui se trouve sur chaque emballage. Elle varie de 0 à 100. En moyenne, il y a trois catégories d’aliments selon leur IG :

  • Aliments IG bas : une note entre 0 et 55 ;
  • Aliments IG modérés : une notre en 55 et 70 ;
  • Aliments IG élevés : une note partant de 70.

Si vous avez du mal à trouver l’aliment à faible IG dont vous avez besoin, demandez conseil auprès de votre fournisseur ou de votre commerçant.

Le choix d’un régime particulier

Au cours de votre grossesse, si vous présentez des signes de diabète gestationnel, mieux vaut suivre un régime particulier. Privilégiez par exemple des aliments riches en glucides à faible index glycémique tels que les pains à grains entiers, les céréales son d’avoine ou muesli non sucré. Vous pouvez aussi manger de l’orge, du boulgour, du riz étuvé et des pâtes complètes al dente. Les patates douces, les pois chiches et les haricots rouges sont aussi bénéfiques pour les femmes enceintes qui souffrent du diabète gestationnel.

Les aliments qui contiennent des fibres conviennent également aux femmes qui présentent un diabète de grossesse. En moyenne, elles doivent en consommer 25 à 50 g par jour, surtout les fibres solubles. Il y a par exemple la pomme, la banane, l’orange et les pruneaux à privilégier dans la catégorie des fruits. Si vous souhaitez boire du jus de fruit, optez pour du jus de raisin, de pomme ou d’orange. Vous pouvez aussi manger des légumes, des légumineuses, des oléagineux, des pâtes et du riz.

Si vous souffrez de diabète gestationnel, choisissez des aliments à base de protéines de qualité tels que les viandes maigres, les volailles, les produits laitiers, les poissons, les oléagineux, etc. Vous pouvez aussi manger des aliments riches en oméga-3, en vitamine B9 et des antioxydants. Quoi qu’il en soit, il est recommandé d’appliquer une alimentation fractionnée. Cela permet de bien répartir les apports nutritionnels tout en stabilisant votre glycémie.

Bref, pour vivre un diabète gestationnel, il faut respecter certains gestes. Ne les négliger pas au risque de provoquer des complications chez la mère et chez l’enfant. Un régime particulier est également à suivre. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel afin d’accoucher sans risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.