Escalade : comment choisir son casque ?

Escalade : comment choisir son casque ?

Il existe un grand nombre de choix en matière de casques d’escalade, et avec les nouvelles composantes constituées de mousse, combinées à des technologies qui ont été perfectionnées dans les casques de vélo ou de ski et se retrouvant également dans des modèles spécifiques à l’escalade, c’est l’un des matériels d’escalade qui évoluent grandement. Alors que ces casques étaient autrefois une affaire plutôt simple, constitués d’une coque en plastique lourde et dure, ainsi que d’un harnais interne plutôt élaboré, ceux-là semblent désuets par rapport aux normes d’aujourd’hui. Il existe maintenant des casques super légers, des options modérément légères et la coque rigide de style ABS toujours classique, qui est également devenue plus légère et plus confortable au fil du temps. Mais que signifient tous ces acronymes et comment devraient-ils affecter votre décision d’achat ? Ce guide vise justement à répondre à ces questions.

Casque EPP ou EPS ?

Chaque casque d’escalade que vous achetez aujourd’hui utilise une version en mousse légère pour servir d’agent de diffusion d’impact. Cela est vrai que la mousse soit visible à l’extérieur ou entièrement enfermée dans une coque en plastique dur. Lorsque la mousse subit un impact, elle se déforme, s’écrase vers l’intérieur en absorbant les forces, parfois même en se fissurant. Dans la plupart des cas, la mousse de votre casque n’est capable de supporter qu’un seul gros coup direct dans une zone spécifique avant de devoir être retirée. Si un deuxième coup arrivait à une zone qui avait déjà subi des dommages, la mousse écrasée résultante n’absorberait pas la quantité de force, rendant probablement le casque inutile. Le plastique dur peut aider à absorber et à dévier certains coups légers, aidant la mousse à l’intérieur du casque à durer plus longtemps. Il existe deux principaux types de mousse utilisés dans les casques d’escalade, chacun avec ses avantages et ses inconvénients.

EPS – Polystyrène expansé

L’EPS est le type de mousse le plus courant que l’on trouve dans les casques spécifiques à l’escalade. L’EPS est la même chose que les cacahuètes d’emballage et les glacières en polystyrène, bien que la matière de votre casque soit d’une qualité beaucoup plus élevée. La densité de l’EPS est réglable pour absorber les impacts plus durs ou plus doux. L’EPS ne peut absorber qu’un seul impact dur avant de devoir être retiré ; les propriétés de transmission d’énergie de la mousse expirent lors d’un événement d’impact. Le plus souvent, il se fissurera et se cassera lorsqu’il subira un coup direct, il n’y aura donc pas de débat dans votre esprit pour savoir si le casque est toujours utilisable ou non.

EPP – Polypropylène expansé

Le polypropylène expansé (PPE) est un matériau très similaire au PSE, sauf que son procédé de fabrication est exclusif. Contrairement à l’EPS, il est plus doux et plus caoutchouteux, et non instantanément écrasable, ce qui signifie qu’il peut absorber des coups plus nombreux et plus doux sans avoir besoin d’être retiré. Il convient de mentionner qu’un impact très dur l’endommagera probablement de manière permanente, alors envisagez de retirer un casque EPP après un choc violent. L’EPP est le plus souvent utilisé sur les côtés d’un casque pour offrir plus de protection contre les chocs de la tête lors d’une chute et est moins souvent utilisé sur le dessus de la tête pour absorber les impacts des rochers.

Mousses EPS et EPP combinés

Certains produits utilisent une combinaison de mousse EPP et EPS. Ceux-ci ont généralement une plaque d’EPS dur sur le dessus pour se protéger d’un impact potentiellement violent de la chute d’objets. Ils utilisent ensuite l’EPP sur les côtés et à l’arrière de la tête pour offrir une protection plus résistante et contre les chocs multiples lors des chutes et des chocs à la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.