Les étapes de développement du langage chez l’enfant

Les étapes de développement du langage chez l’enfant

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, le mode de communication qu’il adopte évolue également. Tout comme pour l’acquisition de la marche, chaque enfant a son propre rythme. Ces étapes qu’on va citer sont juste des repères qui vous permettront d’accompagner au mieux votre petit bout d’chou. Il ne sert à rien de vous morfondre si votre enfant semble « en retard », ni d’en faire tout un plat s’il est « en avance ». Voyons les grandes étapes de développement du langage chez l’enfant.

De la naissance à 6 mois

Dès la naissance, un bébé a sa manière de communiquer : les pleurs et les sourires. Durant son premier mois, il va jouer avec les sons. On appelle aussi le premier mois la période d’« imprégnation sonore », c’est en effet une forme de continuité entre le monde in utero et le monde du dehors.

À partir de 2 mois, le bébé gazouille, babille et fait des « areu ». C’est sa manière de communiquer et d’exprimer ses sentiments. En pleine phase de découverte, il peut arriver qu’il sursaute, ou arrête de jouer s’il entend des bruits inhabituels.

Pendant les six premiers mois de sa vie, ou même jusqu’à ses un an, bébé privilégie la communication non verbale. Son expression faciale, ses gestes, ses sourires et rictus en disent long sur ce qu’il ressent et sur ce qu’il souhaite faire.

De 6 à 12 mois

C’est durant cette phase que bébé prononce son premier mot. Il s’agit généralement d’un monosyllabe comme mamama, papa, dodo, etc. Toutefois, bébé s’exprime plus en pointant du doigt, et en se servant des gestes et signes symboliques. Il commence également à utiliser le « oui » et le « non », même si ce n’est pas toujours dans le bon contexte.

La plupart des enfants de cet âge ne perçoivent que la tonalité des paroles qu’ils entendent : expression de bonheur, de tristesse, de mécontentement ou de colère. Même si certains d’entre eux comprennent à peu près ce que ses parents lui disent, ce n’est pas le cas de tous.

Si vous le souhaitez, c’est le moment pour vous d’apprendre le langage des signes à votre enfant afin de mieux communiquer avec lui. Cela favorisera les échanges et limitera les frustrations. Il est également préférable d’utiliser des mots corrects et simples, et de parler lentement pour signifier à bébé que vous vous adressez à lui. Il n’est pas nécessaire, voire déconseillé, de faire le bébé quand vous lui parlez.

De 1 à 3 ans

Après avoir émis ses premiers « vrais » mots (bien intelligibles), l’enfant commence peu à peu à combiner plusieurs mots. Vers ses 2 ans, le vocabulaire de l’enfant se constitue d’environ 300 mots, même s’il en comprend bien plus. Vous pouvez deviner ce qu’il souhaite dire en repérant les mots-clés dans sa phrase. Il peut par exemple dire « maman » pour demander « où est maman ? », ou encore « a pu » pour « il n’y en a plus ». Vous pouvez reformuler ce qu’il a dit en donnant la phrase exacte, pour lui montrer que vous avez compris. Toutefois, ne lui mettez pas la pression pour qu’il répète la bonne phrase.

Pour continuer à enrichir son vocabulaire, parlez-lui souvent, commentez ce que vous allez faire ou êtes en train de faire. Il est également important de faire participer l’enfant aux tâches ménagères et de lui confier quelques petites missions, pour développer à la fois son langage et favoriser son interaction avec les autres.

À partir de 3 ans, l’enfant est capable d’utiliser des mots plus abstraits (rêver, aimer, etc.) et de tenir une conversation. Même s’il a du mal à articuler et à trouver les bons mots, il prend plaisir à échanger avec vous. Ne passez pas à côté de ces bons moments à partager avec vos bambins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.