Bébé nageur : est-ce qu'il y a des contre-indications médicales ?

Bébé nageur : est-ce qu’il y a des contre-indications médicales ?

Vous avez toujours rêvé que votre enfant apprenne à nager dès son plus jeune âge ? Avant de l’initier à cette pratique, découvrez les conditions et les règles à suivre pour la sécurité du bébé nageur. Vous trouverez aussi dans cet article les contre-indications médicales.

Le bon moment pour initier bébé nageur

Vous pouvez initier votre enfant à des cours de bébé nageur dès ses 4 mois. Il vous faudra mettre à jour son vaccin DT Polio (2è injection) et détenir un certificat médical de non-contre-indication à son nom.

Les cours dureront un an et coûteront une centaine d’euros. Tout dépendra de l’établissement que vous aurez choisi pour faire l’inscription.

Les avantages de la nage pour les bébés

Pour commencer, il est bon de préciser que la nage est différente de la natation. La nage est un moyen de favoriser l’éveil des bébés à travers des mouvements aquatiques. Elle permet de lui faire découvrir de nouvelles sensations et de développer son caractère psychoaffectif.

Les séances de nage reposent sur la découverte de l’eau ainsi que les mouvements et les déplacements aquatiques. Les maîtres-nageurs organisent des jeux ainsi que des activités pour favoriser la motricité et la maîtrise du corps des bébés nageurs dans l’eau. Ils guident les parents dans leurs comportements et leur réactivité.

Pendant les cours et surtout lors du premier contact avec l’eau, chaque bébé nageur est porté par un parent. Ce sera l’occasion de créer un moment de complicité avec vous. Les tout-petits commencent par prendre des repères dans l’eau. Les séances durent généralement entre 45 minutes et 1 heure. Elles aident les nourrissons à être autonomes et avoir confiance en eux.

Les précautions à prendre

Les piscines sont des endroits qui peuvent exposer les petits bouts à l’asthme, à l’angine, à la bronchiolite ou autre infection. Prenez soin de votre bébé nageur et protégez-le de ces infections durant les séances. Surveillez les signes tels que les pleurs, les lèvres violettes, la passivité et la chair de poule. Ils montrent que votre enfant n’est pas dans son état normal.

En effet, les bébés de moins de 18 mois sont vulnérables au froid. Si le vôtre est sujet à des maladies telles que les otites à répétition ou à des problèmes dermatologiques, il est préférable de ne pas l’initier à la nage. L’activité est aussi déconseillée si votre bébé souffre de troubles respiratoires sévères, de cardiopathies, de déficit immunitaire, de dysphagie ou autres affections.

Une heure avant les séances, appliquez une crème hydrophobe et donnez des sucres lents à votre bébé nageur puisqu’il va réaliser des efforts importants. Les sucres lents vont lui apporter de l’énergie. N’oubliez pas de vous munir d’un en-cas et d’appliquer une crème hydratante après les cours.

Les piscines pour bébés nageurs doivent être réglementées. Leur profondeur doit être limitée à 1,30 m. La température de l’eau doit être comprise entre 31° C et 32° C.

Où trouver des professionnels de confiance pour initier les bébés nageurs ?

Pour trouver des professionnels de confiance pour initier les bébés nageurs, rendez-vous sur internet. Vous y découvrirez des maîtres-nageurs capables d’apprendre aux bébés à devenir autonomes dans l’eau. Généralement, les professionnels présents sur la première page du moteur de recherche sont les plus fiables.

Vous pouvez aussi demander autour de vous. Vos proches vous indiqueront les bonnes adresses pour des cours de bébés nageurs. À Paris, il y a, entre autres, le centre sportif Jean Dame (2è) et la piscine polytechnique (5è). Il y a également l’école de natation à Nantes et Natespa à Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.