Pratique de la circoncision : tradition, religion ou hygiène ?

La circoncision est une pratique antique appliquée aux enfants de sexe masculin dès leur jeune âge. Elle fait partie des opérations chirurgicales les plus courantes dans le monde. Cette pratique consiste à ablater en totalité ou en partie le prépuce sur le pénis, qui couvre et protège son gland, jusqu’au sillon qui se trouve à la base. Sur le plan médical, la circoncision est pratiquée pour diminuer la sensibilité du gland aux frottements et à l’air.

Pourquoi faire la circoncision ?

La majorité de la population dans le monde pratique la circoncision pour des raisons médicales ou d’hygiènes. C’est le cas notamment dans les pays tels que la Canada, l’Australie et les États-Unis. Dans ce contexte, les petits garçons doivent être circoncis pour réduire les risques d’infection et prévenir les maladies. De plus, la circoncision est nécessaire dans le cadre du traitement des phimosis et des paraphimosis. C’est un événement médical extrêmement fréquent chez les petits garçons. Cela est constaté par une difficulté à faire descendre la peau pour découvrir le gland. Cette pratique est appelée « posthectomie ».

Cependant, pour certains pays, cet acte chirurgical peut également être effectué pour des motifs culturels et religieux, surtout pour les musulmans et les juifs. D’une part, dans le cadre de la religion islamique, la pratique de la circoncision est considérée comme une confirmation du lien des pratiquants avec Dieu et est effectuée avant la puberté. Quant à la religion juive, cette pratique doit être faite le huitième jour après la naissance du bébé, sauf en cas de contre-indication d’ordre médical.

D’autre part, pour la plupart de la population, la circoncision a une valeur traditionnelle. Dans cet aspect, la pratique de la circoncision met en valeur la culture, notamment par la cohésion sociale, l’identité et la masculinité. La plupart du temps, cette opération est effectuée à domicile. L’organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que : « les circoncisions pour des raisons religieuses ou traditionnelles se déroulent souvent en milieu non médicalisé bien que, dans certaines cultures, elles aient de plus en plus lieu dans un cadre médical ».

Comment se déroule la circoncision ?

D’une manière générale, la circoncision doit être effectuée dans le cadre d’une prise en charge médicale. Quelques jours avant de passer à l’opération chirurgicale, une consultation d’anesthésie préopératoire est indispensable. La durée de l’intervention se situe entre 15 et 30 minutes. Chez l’enfant, l’opération est réalisée sous anesthésie générale et locale en plusieurs étapes. Il s’agit tout d’abord de la traction de la peau, de la section cutanée et muqueuse ainsi que de la suture cutanéo-muqueuse.

La circoncision doit être faite à partir de l’âge de 1 an et avant les 4 ans de l’enfant. Les médecins affirment qu’entre ces âges, la douleur est minime chez l’enfant et ne se manifeste que de manière temporaire.

Après l’opération, les indications des médecins doivent être respectées. Le plus souvent, il est nécessaire de donner des médicaments antalgiques à l’enfant suivant leur prescription. Ce sont des médicaments pour traiter la douleur et qui permet de la calmer. D’une manière générale, il faut compter 3 à 4 semaines avant que la plaie ne se cicatrise.

La circoncision n’est pas seulement réservée aux enfants, elle peut aussi être pratiquée pour les adultes, le plus souvent pour des raisons médicales. L’intervention va se dérouler en une chirurgie ambulatoire. Le recours à la circoncision peut donner une sensation sexuelle différente chez l’homme.

Après l’opération, il faut éviter de prendre un bain pendant quelques jours, la reprise de l’activité sexuelle n’est autorisée que 3 ou 4 semaines après l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.