ostéopathie pour bébé

Pourquoi faire suivre votre bébé par un ostéopathe ?

Une consultation chez l’ostéopathe s’avère utile et nécessaire lors des premiers mois de vie d’un bébé. Celle-ci permet en effet de régulariser ses troubles les plus fréquents comme les coliques, les reflux, la dysfonction du plancher pelvien et les troubles du sommeil. Il est aussi conseillé de consulter un ostéopathe durant sa première année de vie.

Le moment idéal pour consulter un ostéopathe

Même si votre accouchement s’est bien passé, il est préférable de consulter un ostéopathe. Cette consultation est souvent « préventive » ; elle a pour but de corriger les petites déformations produites dans l’utérus durant la grossesse, et d’éradiquer certains maux liés à l’accouchement. Ce constat a été notamment affirmé par Alain Bernard, un ostéopathe spécialisé pour la femme enceinte et le nourrisson, et le fondateur de l’Observatoire d’ostéopathie pédiatrique de Provence.

Les différents troubles pouvant être soulagés par un séance d’ostéopathie chez votre bébé

Les séances d’ostéopathie peuvent soulager de nombreuses douleurs chez votre bébé telles que :

  • Les otites : ce sont les infections les plus fréquentes et répétitives chez un enfant. Elles sont généralement dues aux pleurs incessants du bébé, qui par la suite entraînent des écoulements.
  • Les coliques : aussi appelées reflux gastro-œsophagiens, les coliques touchent presque tous les bébés et les nourrissons à cause de la fragilité de leur système digestif. Ces troubles sont notamment remarqués durant leurs trois premiers mois, et sont accentués par les pleurs. Ainsi, ils pourraient faire des crises. C’est durant les séances d’ostéopathie que vous obtiendrez des conseils sur les différentes positions pouvant soulager les douleurs du bébé.
  • Les troubles de sommeil : ces derniers sont généralement dus à une poussée dentaire, à des troubles de la sphère ORL, ou encore suite à un reflux gastro-œsophagien, à une diarrhée ou à une constipation. Pour calmer les difficultés à dormir du bébé, l’ostéopathe effectue des manipulations et de légères pressions.
  • Le pied bot : il s’agit d’une déformation unilatérale ou bilatérale des pieds du bébé. En effet, ces derniers ne sont plus alignés à l’axe de sa jambe. La déformation peut être en varus, en valgus, en équin ou en talus.
  • La plagiocéphalie : on le connaît souvent sous le nom de « syndrome de la tête plate ». Cette déformation est provoquée par une position préférentielle d’allaitement ou d’endormissement du bébé, ou encore due à des muscles trop toniques au niveau de sa tête et de son cou. La difficulté à trouver la position la plus confortable est souvent associée au torticolis. C’est donc son bassin et ses vertèbres que l’ostéopathe manipule afin de soulager ses troubles.
  • Les troubles de succion : ils sont dus à un manque ou à une réduction de mobilité au niveau de la bouche du bébé, notamment au niveau de sa mâchoire et de sa mandibule. Il aura ainsi du mal à téter à cause d’une mauvaise posture ou d’une douleur qu’il ressent au niveau de ses articulations.
  • Les torticolis : ils sont dus à une sur-sollicitation des muscles du cou du bébé lorsqu’il reste sur la même position lorsqu’il mange ou dort.

Les bienfaits procurés par l’ostéopathie chez votre bébé

Nombreux sont les bienfaits obtenus par les séances d’ostéopathie, à savoir une détente et une aide à dormir facilement et tranquillement, une bonne digestion, une posture adaptée lors de l’allaitement et de l’endormissement du bébé, et autres. Puisque c’est une thérapie pour bébé, il n’est pas question de craquer ses os. Les techniques utilisées sont douces et adaptées à son état afin de lui garantir un soulagement efficace. Grâce aux différents exercices pratiqués lors des séances, le bébé retrouvera sa mobilité sur le long terme.

Pour une séance d’ostéopathie, prévoyez entre 40 et 75 euros en moyenne. Ce tarif varie en fonction des professionnels et de la technique qu’ils utilisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.